La méthode

Parce que la manière d’être à pied conditionne la manière d’être à cheval.

 

Alignement et équilibre postural
Se « tenir droit » et ajuster sa posture pour « se tenir » à cheval, accompagner les mouvements, « danser » avec son cheval sans rigidité mais avec une tonicité qui permet à la fois dynamisme et économie.

Conscience corporelle
Prendre conscience de ce que le corps fait pour choisir ensuite les actions appropriées. Pouvoir accueillir par son propre corps les informations transmises par le cheval et enrichir ainsi la relation, la communication homme-cheval.

Coordination du mouvement
Articuler, situer précisément les mouvements dans le corps.
Coordonner avec finesse et précision, différencier ce qui est stable, « fixe » et ce qui est en mouvement.

Mise en mots de l’expérience équestre
Questionner le langage équestre  comme « l’indépendance des aides », « la fixité des mains et des jambes », « l’assiette ».
Partager son expérience, identifier ce que l’on cherche, dire ce que l’on voit, ce que l’on sent.
Apporter des outils pédagogiques aux enseignants.